Marbre bleu turquin

Le marbre bleu turquin, est un marbre qui porte, aussi quelquefois en Italie, le nom de bardiglio. Marbre d'Italie gris bleu aux stries blanches et noires; c'est un calcaire saccharoïde mélangé de matières charbonneuses.



Catégories :

Roche métamorphique - Matériau de sculpture - Matériau - Couleur - Bleu

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Marbre Bleu Turquin nuage - Italie- Spadaccini. Réalisations : Matériaux.... Pas de commentaire pour “ Marbre Bleu Turquin Nuage d'Italie”... (source : guimaraes)
  • Cheminée Pompadour en marbre bleu turquin du XIXe (Réf. 1510). Pompadour_mantel_in_Turquin_marble. jpg. Cheminée Pompadour en marbre bleu turquin du XIXe... (source : marcmaison)

Le marbre bleu turquin, est un marbre qui porte, aussi quelquefois en Italie, le nom de bardiglio (bardiole) [1]. Marbre d'Italie gris bleu aux stries blanches et noires; c'est un calcaire saccharoïde mélangé de matières charbonneuses. Il change de couleur exposé à une forte chaleur[2].

Étymologie

Il s'agirait, selon certains, d'un pléonasme puisque de turquin/turchino signifierait «bleu» en italien et sert à désigner aussi la couleur dite «bleu turquin» [3]. Mais son nom de «turquin»[4] [5] viendrait probablement de «Turquie» comme «turquoise» [6] et non de «turchino», bleu céleste. On trouvait en effet ce marbre en Maurétanie, pays turc.

Marbre de Maurétanie en Algérie

Il venait jadis d'Afrique importé de Sétif en Algérie, Maurétanie-Césarienne en Algérie pays turc. On trouve en effet en Algérie du marbre turquin, dans les carrières de marbre de Filfila, associé à un du marbre blanc cristallin[7]près de Philippeville d'où venait peut être le marbre de Numidie des anciens, à Aïn-Takbalet parmi d'autres marbres de couleur noire, blanche à veines jaunes, et de l'onyx translucide où il fut exploité par les Romains, les Turcs et toujours actuellement[8] près de Tlemcen en Algérie, dans les montagnes de Boudjareah[9] près d'Alger[10] et les colonnes de la «Fontaine de Nymphée» à Tipaza étaient en marbre bleu[11].

Italie

Marbre italien, il fut ensuite importé de Toscane et vendu à Paris. Les plus beaux marbres bleu turquin sont extraits des carrières de Seravezza, non loin de Carrare. Les carrières de Carrare en fournissent d'une qualité inférieure (Bleu turquin Cappella). Il est fréquemment assimilé au bardiglio, qui différe du bleu turquin par des stries noires : le marbre bardiglio scuro est en fait le marbre bleu turquin. “[12]

«les marbres bleus communs, dont on produit en particulier des dalles et des carreaux pour parquets, des vases et des balustrades de jardins; les marbres bleus fleuris, qu'on emploie plutôt pour l'ornementation, urnes, colonnettes, consoles; enfin les marbres brèches, dont on fait principalement des colonnes ou des placages, — voilà ceux qu'on exploite couramment à Seravezza»

— Louis Simonin, Les marbres de l'Altissimo et de Carrare

Article détaillé : Bardiglio.

France

Carrières de France

On le trouve aussi à


Le marbre de Saint-Béat

Carrière de Rapp de Saint-Béat

On le trouve dans la montagne du Rié (Arrie), au N- E de Saint-Béat, vers Marignac, en Haute-Garonne, carrière de Rapp[17], où se trouvent plusieurs carrière de marbre. Le marbre blanc de Saint-Béat, est le plus connu, et le plus exploité, mais on y trouve aussi du marbre bleu turquin, et de divers coloris. Les carrières sont exploitées depuis l'époque augustéenne comme en témoignent les vestiges archéologiques.

Article détaillé : Carrière de marbre de Saint-Béat.

La composition chimique de du marbre de Saint-Béat est la suivante :

  • CaO : 54, 2
  • MgO : 0, 55
  • Carbonates totaux : 97, 95
  • Soufre : 0, 03
  • Chlorures : 0
  • Sulfates : 0


L'exploitation du marbre turquin de Sost a cessé[19]. Il s'agissait d'un marbre gris-bleu particulièrement fin avec de légères nuances blanchâtres, soutenant la comparaison avec le turquin de Carrare.

On trouve en Savoie à Villette du marbre bleu mais, il ne porte pas le nom de bleu turquin, et aussi dans le Gouffre de Cabrespine dans l'Aude.

Le Marbre de Caunes-Minervois (Aude) est rouge turquin (orange mêlé de gris turquin), gris turquin ou turquin veiné de bleu.

Suisse : Saillon en Suisse[20].

Usages

On en fit des tables, cheminées, balustres (balustrade du chœur de l'Église Saint-Sulpice), des maître-autels (cathédrale d'Amiens, cathédrale de Sées, église Saint-Sulpice), horloges, socles, dessus de commode, etc.

Il a été utilisé sous le règne de Louis XVI (on le trouve dans la salle à manger du Petit Trianon de Versailles), et durant le Premier Empire : cheminées de marbre bleu turquin ornées de bronze[21], plafond du Phare d'Eckmühl.

Littérature

«Sur la cheminée en marbre turquin, les porcelaines les plus folles du vieux Saxe, ces bergers qui vont à des noces éternelles en tenant de délicats bouquets à la main, espèces de chinoiseries allemandes, entourent une pendule en platine, niellée d'arabesques.»

— Honoré de Balzac, Scènes de la Vie privée.

Variétés du marbre turquin

Notes et références

  1. «Le bardiglio est un marbre gris ou bleuâtre qui change uniquement du bleu turquin en ce qu'il est traversé par des veines noires» A. Delesse
  2. «Ce marbre saccharoïde est d'un bleu grisâtre. Pour être beau, il doit être foncé et veiné de blanc ; lorsque le fond est d'un gris clair et que les veines sont noires, il perd de sa valeur : sa couleur, due à une certaine quantité de bitume distribuée dans sa masse, fluctue énormément d'intensité. Ce marbre est assez commun dans les pays où le calcaire saccharoïde présente des couches puissantes.» Traité de Minéralogie, Volume 2 Par Armand Dufrenoy
  3. On le trouve sous la plume de Nicolas Poussin (Lettres) «J'ai aussi pensé que ledit ornement devoit correspondre au moins pour les couleurs avec la salle, qui se compose de blanc, d'or et de turquin» et aussi sous celle du poète Arthur Rimbaud :
    «La chambre est ouverte au ciel bleu-turquin,

    Pas de place : des coffrets et des huches !,
    Dehors le mur est plein d'aristoloches,

    Où vibrent les gencives des lutins»

    — Arthur Rimbaud, Jeune ménage


  4. Nicot, Thresor de la langue française (1606) turquin (Page 648) Turquin espece de couleur esclatant entre bleu et azur - Source : Mot Turquin dans Dictionnaires de jadis/ATIFL
  5. Dictionnaire de l'Académie française'' (8 ème édition) TURQUIN :adj. m. Il ne s'emploie qu'avec Bleu et veut dire Foncé. Taffetas bleu turquin. Drap bleu turquin
  6. Turquie, Pays où on aime le bleu !Dictionnaire etymologique ou Origines de la langue françoise, Gilles Ménage
  7. «Le Filfila renferme toujours d'autres variétés de marbres de nuances diverses : marbres bleu turquin et fleuri, noirs, jaunes et rouges, blancs à veines jaunes et rouges en plus de son célèbre marbre blanc» Itinéraire historique et descriptif de l'Algérie... - Louis Piesse - 1862. Lire aussi sur Gallica, Souvenirs d'un voyage en Algérie. Les monts Fel-Fela et leurs carrières de marbre blanc / J. Béliard (Paris) -1854 puis, philippeville, les carrieres de marbre de Fil fila
  8. L'usine de marbre sera bientôt opérationnelle
  9. «C'est dans la formation schisteuse que se trouvent les calcaires qui ont apporté aux anciens les beaux marbres de Numidie. La roche dominante est un schiste talqueux luisant, dont les couleurs habituelles sont le blanchâtre, le vert et le bleu ; il ne se présente pas en couches régulières, mais en feuillets contournés et coupés par une illimitété de fissures qui les traversent dans l'ensemble des sens, et qui sont remplies de quarz blanc et de fer oxydé. Le caleaire, subordonné ou enclavé dans ce schiste, est d'une texture saccharoïde, c'est-à-dire imitant le sucre dans sa cassure, ou d'une texture sublamellaire; sa couleur est tantôt un beau blanc, ou bien le gris et le bleu turquin. Il forme fréquemment des masses énormes idéalement stratifiées : dans la montagne de Boudjirah, à l'ouest d'Alger, sa puissance est au moins de 150 mètres»Précis de la géographie universelle : (1835.608 p. ) Par Conrad Malte-Brun
  10. Sitifis :Sétif Jubilothèque --[1] [2] [3] [4]
  11. La nymphée de Tipasa, vaste fontaine en demi-cercle où l'eau retombait en cascade
  12. Same as Bardiglio. ” (from “List of the World's Marbles, ” Throvgh The Ages, mag., Nat. Assoc. of Marble Dealers/MIA) Source : http ://quarriesandbeyond. org/name_and_origion/name_and_origin. html
  13. «Ce marbre est exploité uniquement pour faire de la chaux, les morceaux sont trop petits pour servir à un autre usage» Société d'émulation du Bourbonnais, Moulins http ://www. montagne-bourbonnaise-auvergne. com/Les-carrieres-et-four-a-chaux-de
  14. SEIX : Carrière au bas du château de Mirabat carrière dite de la Marbouillière (s) et rochers bleu turquin de la rivière. Ludovic SEREE de ROCH : «Sur l'exploitation des Carrières de marbres à Seix (Ariège)»
  15. 10000 tonnes extraites en 2006 SCHEMA DEPARTEMENTAL DES CARRIERES DE LA HAUTE-GARONNE page 40 et Société Omg
  16. Sur la carrière dite bleu turquin de Santo-Pietro-di-Venaco lire :
  17. Rap-Saint-Béat
  18. [lire en ligne] Le marbre de Saint-Béat, production, exploitation, reportage de Jean-François Peyrucat pour «Solutions»
  19. SOST : Carrière de Sur Google Earth [5]
  20. http ://www. saillon. ch/fr/index. php?option=com_content&task=view&id=266&Itemid=81
  21. architectural-antiques-resources

Annexes

Liens externes

Géolocalisation

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : marbre - turquin - bleu - carrières - saint - gris - blanc - couleur - béat - algérie - trouve - italie - bardiglio - noires - carrare - calcaire - saccharoïde - pays - veines - montagnes - hautes - veiné -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Marbre_bleu_turquin.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu